L’Homme et l’Animal, face aux infrasons produits par les éoliennes.

« La santé humaine et animale est-elle affectée par les infrasons produits pas les éoliennes industrielles ?

Telle est la question à laquelle ce colloque se propose d’apporter les premiers éléments de réponse.

Ce colloque est centré autour des nuisances éventuellement provoquées par les infrasons, associées aux bruits audibles ressentis à différents degrés par les riverains des très grandes éoliennes, ou observées sur les élevages d’animaux situés à proximité des complexes éoliens. 

Ainsi, ce colloque pluridisciplinaire a réuni médecins (neurologues et ORL), vétérinaires, sociologues, épidémiologistes, et ingénieurs (mécaniciens et acousticiens).

Les intervenants

Le journal de FR3

En complément de cette conférence, la Professeure Mariana Alves Pereira est venue à Saint Germain de Modéon (21), sur invitation de Morvent en Colère. Devant plus de 80 personnes elle a fait une présentation de  ses travaux, démontrant clairement les effets des infrasons sur la santé humaine et animale.

Le texte de sa conférence est disponible dans la rubrique adhérents

3 Commentaires

    • Les infrasons sont des sons inaudibles, inférieurs à 20 Hz, dont les effets sur la santé humaine et animale sont de plus en plus souvent mis en avant suite à des études essentiellement au niveau international.
      L’une des difficultés résident dans leur mesure car il faut des appareils spécifiques. Le système de mesure des sons audibles (exprimés en dBA) sont inadaptés à la mesure des infrasons (voir avis de l’OMS).
      La sensibilité des personnes n’est pas homogène : il existe des gens plus sensibles que d’autres. Les symptômes sont divers et peuvent apparaître immédiatement ou après un certain délai selon la sensibilité des individus.
      Je vous conseille notamment de rechercher les travaux de Mme Mariana Alves Pereira, qui est intervenue vendredi 16 novembre dans un colloque scientifique à Paris et qui nous a fait la gentillesse de venir faire une conférence, pour nous, à Saint Germain de Modéon dimanche 18 novembre.

  1. Si dans un vaste rayon autour des gigas eoliennes, il y a un danger pour le « vivant » (l’etre humain est un mamifère parmi d’autres), pour le projet St Leger Vauban, sauf à ne pas appliquer le principe de précaution en termes de santé publique, le président du parc Sylvain Mathieu et 9° vice président de la région se doit d’émettre un avis technique et scientifique defavorable, sans autres considérations politiciennes. Dans la négative il accepte que les riverains de ces installations soient des « cobayes » dont on mesurera l’effet infrasons sur leur santé au bout de 10/15/20 ans.Présider c’est anticiper non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.