L’anti-écologie de l’écologisme

Marc HalévyPhysicien, philosophe et prospectiviste
Le 02/07/2019

Né en 1953, Marc Halévy est polytechnicien, ingénieur nucléaire, MBA, docteur en physique théorique, en philosophie et histoire des religions.
Il a été longtemps collaborateur aux USA du Prix Nobel Ilya Prigogine. Son travail primordial a consisté à construire le pont entre la théorie des systèmes complexes et l’évolution socio-économique de l’humanité.

Le problème si mal posé, de façon si mensongère et si manipulatoire, de la transition énergétique …

Au nom de la « Transition énergétique », le politique met en place une stratégie qui se veut écologique. En gros : des éoliennes partout sur terre et en mer, et des véhicules électriques en ville … assaisonnés de quelques photovoltaïques et de quelques biomasses. Trois regards sont indispensables pour bien comprendre ce qui se passe …

Lire la suite

Marc Halévy a écrit de très nombreux ouvrages liants philosophie et sciences.

Membre de MorVent en Colère, dans le cadre de notre combat contre l’éolien Marc a écrit un petit livre « Énergie et ÉcologieRemettre les idées dans le bon sens« 

2 Commentaires

  1. force est de constater, que le PNRM ne protége absolumment pas le futur du Morvan, que celà soit pour lutter contre le Morvan usine à bois,usine à biomasse, le giga eolien industriel, le tourisme de masse, la protection des ressources en eau d’amont, la lutte contre les pesticides et autres chimies des sapins de noel, l’enrésinement massif spéculatif des banques et assurances, son président actuel mène tout schuss le PNRM dans le mur par manque de charisme et de vision globale à long terme, le PNRM ne protége absolumment pas de tous ces colonisateurs qui se bousculent, sans vergogne, à ses limites de territoire par un marketting fallacieux et toxique. par trop accueillis au PNRM par une bienveillance duplice mais surtout sans analyse d’un futur viable. citons la Boetie : soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres….résister contre l’eolien industriel dans le haut Morvan devrait être d’une évidence citoyenne inaliénable, dire NON sans concession le seul slogan pour sa survie, le parc par son inertie remplace le naturel par l’industriel en petit comité par refus d’entendre les 50 000 « parqués » cotisants à cette techno structure supposée défendre une qualité de vie « protégée » au nom de l’interêt général et non de ceux de lobbies frappant à la porte des salons des pouvoirs.Le PNRM doit entendre que les morvandiaux restent des citoyens et non de sujets de quelques caciques d’un passé obsolète…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.